Lyon brille de mille feux ! #FDL2014

Cet article me permet de participer au rendez-vous mensuel de décembre 2014 « En France aussi » de Voyage Féminin, La Terre sur son 31 et Le coin des voyageurs sur le thème By Night

J’ai souvent l’occasion de passer quelques jours dans la région lyonnaise pour rendre visite à de la famille ou pour des déplacements professionnels. C’est une ville que je trouve très agréable à vivre avec ses deux fleuves, ses quartiers historiques et ses nombreuses manifestations culturelles. Je vous ai déjà parlé du festival littéraire « Quai du polar », rassemblant pendant un week-end les plus grands noms de la littérature policière.   Il y a quelques temps j’ai aussi découvert  un festival consacré aux films de voyage, « Quai du départ » organisé par la librairie «Raconte moi la terre» dont je vous reparlerais très bientôt.

Mais la manifestation la plus connue de Lyon reste évidemment la fête des lumières, à laquelle j’ai participé cette année pour la première fois ! Je vous raconte en détail mon expérience !

Origine de la fête des lumières

En plein Moyen-âge, en 1643, alors que la France entière est touchée par la peste noire, l’épidémie s’arrête aux portes de la ville de Lyon. La cité se place alors sous la protection de la vierge Marie, à qui est attribué ce miracle. En souvenir, chaque 8 septembre, pour la nativité, les habitants en cortège relient la cathédrale St Jean à la basilique de Fourvière.

fourviere-lyon-lumiere-mylittleroad

La tradition des lumières remonte quant à elle au XIXème siècle, plus précisément en 1852, année où les notables de la ville décidèrent d’installer une statue dorée de Marie sur la colline de Fourvière. D’importantes inondations entraînent l’annulation de la  cérémonie du 8 septembre qui est repoussée au 8 décembre, jour de l’immaculée conception et date de la fête des lumières depuis lors. Ce jour là en marge de la cérémonie religieuse officielle, les lyonnais décident spontanément d’illuminer leur fenêtre avec des bougies placées dans des verres colorés : les lumignons.

lumignon-lyon-mylittleroad

La fête des lumières aujourd’hui

Depuis quelques années, la fête traditionnelle s’est transformée en un véritable spectacle à grande échelle qui envahit les rues de la ville de Lyon pendant 4 jours. La fête des lumière ne cesse de prendre de l’ampleur et accueille aujourd’hui entre 3 et 4 millions de visiteurs par an. D’après Wikipédia il s’agit d’un des 4 plus grands rassemblement au monde après le Kumbh Mela en Inde, le carnaval de Rio et l’Oktobertfest à Munich. Chaque année, les œuvres lumineuses et les emplacements sont modifiés, ce qui permet un renouvellement permanent.

mairie-lyon-mylittleroad
fenetre-lumiere-lyon-mylittleroad

Les illuminations en 2014

En arrivant par le TGV de Paris, nous sommes descendus à la gare de Perrache où nous avons  avons récupéré le fascicule de la manifestation. Quelques parcours sont proposés par la ville pour découvrir un maximum d’œuvres lumineuses mais pour nous avons essayé d’éviter la foule en faisant notre propre itinéraire. Par rapport a ce que l’on m’avait annoncé, j’ai trouvé finalement que la foule était raisonnable et devant les grandes animations un sens de circulation (des piétons!) était mis en place pour réguler le trafic.

 Pendant notre ballade de 4h, nous avons vu une vingtaine d’illuminations situées en majorité sur la presqu’île. Plutôt qu’un ordre linéaire, je vais commencer par vous présenter mes cinq coups de cœur :

 N°1 Laniakea: des centaines de lampes scintillent au rythme de la musique tandis que des images d’ éclipses, de trous noirs et de galaxies sont projetés sur un immeuble, à proximité de la place Bellecour.

galaxie-lyon-lumiere-mylittleroad

eclipse-lyon-lumiere-mylittleroad
soleil-lyon-lumiere-mylittleroad

lyon-lumière-cover-mylittleroad

 N°2  la veilleuse des jacobins : la fontaine des jacobins est transformée pour un soir en une veilleuse géante (un abat jour lui a été ajoutée, la fontaine servant de pied). Sur une petite musique entêtante, des motifs pour enfants sont projetés à 360°C sur les immeubles autour de la place.

veilleuse-jacobin-mylittleroad

veilleuse-lyon-lumiere-mylittleroad

 N°3 les anooki s’invitent à l’opéra : déjà présents depuis deux éditions,  ces petits esquimaux donnent forcément le sourire avec leurs grimaces et leurs acrobaties.

anooki-vert-lyon-mylittleroad
anooki-lyon-mylittleroad

 N°4 Lyon Terre aux lumières : les personnages des chefs d’oeuvres du musée des beaux arts de Lyon s’animent sur les façades de la place des Terreaux. La thématique de la danse est traitée sous plusieurs formes : danse classique, break dance et tango.

lyon-fete-lumiere-mylittleroad

danseuse-lyon-lumiere-mylittleroad

 N°5  Color or not : la superbe façade de la cathédrale St Jean est mise en valeur par les jeux de couleurs psychédéliques en alternance avec des dessins en noir et blanc.

facade-rose-cathedrale-mylittleroad
facade-cathedrale-mylittleroad

st-jean-cathedrale-mylittleroad

De nombreuses autres œuvres lumineuses animaient ici et là les rues de Lyon avec de mentions spéciales pour l’ampoule géante (Guillotière) et la forêt de bambous lumineux (place de la République). Sur la place Bellecourt, un court métrage animé en hommage à Saint-Exupéry (originaire de Lyon) était projeté directement sur la grande roue.

granderoue-lumiere_mylittleroad

fleur-acier-mylittleroad

ampoule-geante-mylittleroad
bambou-forest-mylittleroad

 Sur les quais de Rhône et de Saône, le patrimoine architectural de la ville de Lyon est particulièrement mis en valeur grâce à l’illumination des façades et des ponts.

pont-lyon-lumiere-mylittleroad

Qu’avez vous pensez de cette balade nocturne et illuminée ? Personnellement j’ai adoré l’expérience et je pense donc vous dire à l’année prochaine pour la fête des lumières 2015.

14 Comments

  • J’ai assisté une seule fois à la fête des lumières. C’était en 2009. A l’époque j’habitais sur Lyon pour un stage. J’ai vraiment adoré cette ville! J’aimerais bien retourner y habiter un jour. Par contre j’ai pas aimé la fête des lumières. En plus d’une grève de transport en commun très suivi qui me rendait difficile l’accès au centre ville (tous les velov étaient pris d’assaut) je trouve qu’il y avait trop de monde pour que l’on puisse apprécier le spectacle (le week end en tout cas). L’accès à la place des terreaux était vraiment difficile; on a du mettre 1 h pour y accéder… Du coup je me suis dis que ça ne vaut pas le coup de retourner a Lyon pour cet événement 🙁

    • Finalement par rapport à ce que l’on m’avait décrit, je n’ai pas trouvé la foule si dense que ça! Je pense que clairement il faut éviter d’y aller le samedi soir et peut-être ne pas faire les parcours indiqués ou alors à l’envers comme nous 😉

  • Merci pour le partage de ton expérience ! C’est magnifique 🙂 J’habite à Grenoble depuis quelques années et je n’ai pas encore franchi le pas d’aller y faire un tour mais là… ca me donne très envie pour l’année prochaine !

  • Je suis tombée sur ton article en allant à la photo du mois.
    Tes photos sont superbes. J’aime beaucoup l’ampoule prise comme ça. Je l’ai avec le fleuve en arrière plan mais ce cadrage est tout aussi extra.
    Quand à Fouvrière, bravo… J’attends avec impatience un meilleur objectif parce que je n’ai rien pu faire avec Fourvière, les miennes sont atroces =(

    Si tu reviens sur Lyon, n’hésites pas à me contacter pour une sortie photo ! Et si ça peut t’intéressé j’ai écrit hier un article avec 10 astuces pour photographier les lumières justement =)
    http://www.my-little-reflex.com/10-astuces-pour-vos-photos-des-lumieres/

  • Magnifiques photos ! On y a fait un petit tour le lundi soir et on avait pas pu tout voir, ca me permet de rattraper 🙂

    Question technique, tu as quoi comme objectif ? Appareil photo ? On réfléchi à notre commande de noël 😀

  • Tu as fait de superbes photos de la Fête des Lumières ! Cela fait 5 ans que j’y vais, et même si je reste émerveillée par les animations, la foule me lasse trop vite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *