Mes 10 souvenirs de Berlin

Berlin que dire à part que je t’aime et que tu as été un de mes premiers coups de foudre de voyage ! A chaque fois que je me promène dans tes rues, je ressens ce vent de liberté et je retrouve des souvenirs de mon adolescence. Grâce à mon baccalauréat franco-allemand, j’ai eu la chance de te rendre visite plusieurs fois entre mes 15 et mes 18 ans, parfois en voyage de classe, parfois en solo. Nous logions chez l’habitant dans les quartiers gris de l’ex Berlin Est et nous nous donnions rendez-vous le soir en dessous de l’horloge universelle d’Alexander Platz.

Depuis j’essaye de revenir te voir régulièrement, tu es à chaque fois différente, en constante évolution mais tu as gardé ton esprit d’indépendance et ton énergie. Tu es aujourd’hui un paradis pour les hipsters avec tes cafés bohèmes, tes pop-up stores et tes galeries d’art à chaque coin de rue. Et même si à chaque fois je découvre un paysage urbain en pleine mutation, j’adore par-dessous tout retrouver mes souvenirs au gré de mes balades. Berlin, voici donc ma déclaration d’amour en 10 souvenirs, que j’accompagne d’un souhait : que le changement n’efface jamais l’essentiel !

1. Alexander Platz et l’horloge universelle

Pour moi le symbole de Berlin n’est pas la porte de Brandenburg mais bien « Alexanderplatz » ou « Alex » pour les intimes. Une immense place vide sur laquelle les gens et les tramways se croisent sans se retourner et qui me fait penser à un hall de gare à ciel ouvert. Ce lieu a également un lien particulier avec l’Histoire de Berlin Est, car c’est ici que quelques jours seulement avant la chute du mur a eu lieu le plus grand rassemblement spontané de la RDA pour réclamer des réformes au gouvernement. Au centre de la place se trouve l’horloge universelle (Weltzeituhr en allemand), une construction imposante qui donne en permanence l’heure dans 150 villes du monde grâce à une représentation des différents fuseaux horaires. C’est un lieu très prisé par les Berlinois pour se donner rendez-vous avant de sortir ! Autre bâtiment emblématique de la ville que l’on trouve sur Alexanderplatz, la tour de télévision (Fernsehturm en allemand) et sa forme intrigante que les locaux comparent à une asperge ou une boule à facette. Véritable prouesse technique lors de sa construction en 1969, il s’agit toujours aujourd’hui du plus haut bâtiment d’Allemagne avec ses 368 mètres de haut.

2. Une spécialité culinaire: Curry Wurst

Même si j’adore les restaurants de Berlin, il faut avouer que la cuisine est le plus souvent d’inspiration étrangère et que les spécialités allemandes se font rares. Si vous demandez aux Berlinois ce qu’il faut goûter dans leur ville ils vous répondront sans hésitation la Currywurst, une saucisse grillée accompagnée de sauce ketchup-curry. Lors de mon dernier voyage en décembre 2017, j’ai été ravie de découvrir qu’il y existait désormais des versions végétariennes avec un goût finalement très proche car la sauce est la même ! La currywurst se mange généralement coupée en petit morceaux dans une barquette dans des cafés ouverts sur la rue où on reste debout le temps de la dégustation. Pres de 70 millions de Currywurst sont dégustées chaque année dans la capitale et depuis 2009, Berlin a même un musée entier dédié à ce symbole gastronomique !

3. Street art dans le quartier de Mitte

Berlin est un paradis pour les amateurs de street art comme moi ! En effet dans la ville la tradition du graff est ancienne et bien tolérée par les autorités, on y trouve même un street art historique et protégé avec des immenses fresques comme à l’East Side Gallery par exemple. Parmi les nombreux sites dédiés au street art, j’ai un coup de cœur pour un ensemble de cours intérieures donnant sur la Rosenthaler Strasse dans le quartier de Mitte. Les Hachesche Höfe sont de véritables labyrinthes de commerces, restaurants, galeries d’art qui ont été entièrement rénovées dans les années 90. Juste à côté du cinéma café, on découvre des murs entiers recouverts de graffitis, collages et œuvres plus monumentales à la bombe. J’adore y retourner de temps en temps pour voir l’évolution du lieu, certaines œuvres perdurent comme ce magnifique portrait d’Anne Frank en pointillisme tandis que d’autres murs sont complétements recouverts au fil des ans !

4. Ampelman ou le symbole des feux de signalisation

Ampelman est le nom donnée aux petits personnages verts et rouges qui se trouvent sur les feux de signalisation dans les anciens quartiers appartenant à Berlin Est. Créés en 1961, ils ont failli disparaitre après la réunification mais suite aux protestations de la population, la ville a décidé de les conserver et même d’étendre leur existence à certains lieux anciennement situé à l’Ouest. Ce petit bonhomme a souvent été cité comme un exemple flagrant de l’Ostalgie, une contraction de ost et nostagie pour évoquer l’attachement profond des allemands de l’Est à certains objets de la vie quotidienne. Aujourd’hui, l’Ampelman est un symbole du marketisme réussi car le symbole se décline désormais sur des tee-shirts, des tasses ou encore des bonbons

5. Philarmonik de Berlin

Plus jeune, je faisais du piano et j’écoutais parfois de la musique classique à la radio : j’entendais très souvent des œuvres célèbres interprétées par l’orchestre philarmonique de Berlin. Dirigé par le chef Herbert von Karajan pendant plus de 30 ans entre 1955 et 1989, il s’agit encore aujourd’hui d’une des formations musicales les plus réputées au monde. Le bâtiment qui abrite l’orchestre est une création originale de l’architecte allemand Hans Sharoun souvent comparé à une ruche à cause de sa couleur jaune et des formes géométriques qui recouvrent sa façade. L’intérieur de la salle de concert est incroyable car l’orchestre est placé au milieu du public et l’acoustique est considérée comme l’une des meilleures au monde.

6. Les statues d’Ours à travers la ville

Un autre symbole de la ville de Berlin est l’ours qui est présent sur son blason depuis les années 1920. En se promenant au hasard dans les rues de Berlin, vous tomberez parfois sur des statues d’ours grandeur nature qui proviennent du projet artistique United Buddy Bears crée en 2001. Lancé par les Nations Unies pour promouvoir la paix dans la monde, il s’agit d’une œuvre internationale à laquelle plus de 140 artistes venus des quatre coins de monde ont participé. Chaque ours de deux mètres de haut est décoré de façon unique par l’artiste pour rendre hommage à son pays. A chacun de mes voyages, je m’amuse à me prendre en photos à côté de différents ours et ma collection ne cesse de s’agrandir !

7. Mauerpark et la braderie du dimanche

Quasiment impossible pour moi de passer un dimanche à Berlin sans faire un tour à l’immense braderie de Mauerpark. Le nom du parc est lié à son emplacement qui marque l’ancien passage du mur entre Berlin-Est et Berlin-Ouest. D’ailleurs en parcourant cet ancien No Man’s Land, on peut remarquer quelques restes de l’ancienne construction. Arpenter le marché aux puces est une expérience à ne pas rater, on peut y trouver absolument tout : des vêtements vintage, des cartes postales, des photos anciennes ou encore des meubles. Au milieu des antiquités se trouvent de nombreux food-trucks qui vendent des cafés et des snacks ce qui permet de faire une petite pause entre les achats. La popularité des puces de Mauerpark provient également des séances de karaoké géantes qui se tiennent dans l’amphithéâtre voisin.

8. Une soirée au Ballhaus Clärchen

Cette salle de bal ouverte en 1913 est l’une des plus anciennes de Berlin encore en fonctionnement. Elle a survécu aux très nombreux soubresauts de l’histoire et propose encore aujourd’hui des soirées dansantes quasiment tous les soirs sur des musiques variées : tango, salsa ou encore rock. La décoration de la salle est restée authentique avec des guirlandes lumineuses, des fanions colorés et plusieurs boules à facettes. Les tables du restaurant sont disposées tout autour de la piste de danse et on peut donc déguster des spécialités allemandes comme les spatzle en profitant de l’ambiance toujours joyeuse.

9. Reichstag et quartier du gouvernement

Quand les gens me demandent quoi faire à Berlin, je conseille souvent la visite du Reichstag, un bâtiment que je trouve magnifique. La visite est gratuite, il suffit de réserver un créneau en ligne à l’avance. Après la réunification de l’Allemagne, la bâtiment a subi d’importantes rénovations et modifications : la coupole en verre imaginée par l’architecte anglais Norman Foster est même devenue un symbole national. En offrant une vue direct sur le parlement, elle est censée représentée la transparence et le contrôle que doit avoir le peuple allemand sur ses représentants. Le quartier du gouvernement qui se situe autour du Reichstag abrite de nombreux bâtiments récents et intéressants pour les amateurs d’architecture moderne. Je préfère m’y promener en début de matinée quand les lieux sont encore vides et que le soleil fait des jeux d’ombres et de lumières sur les constructions.

10. Une promenade sur « Unter den Linden »

« Unter den Linden » est la plus célèbre avenue de Berlin : elle relie la porte de Brandenburg à l’île des musées. Son nom signifie en allemand « sous les tilleuls », en référence aux nombreux arbres plantés le long de cette artère. Ces arbres dégage une odeur entêtante lorsqu’on s’y promène au moins de juin pendant leur floraison. Sur cette avenue se succèdent de nombreux édifices emblématiques de la capitale comme l’Université Humboldt, l’Opéra de ou encore la cathédrale Berliner Dom. Il est tout à fait possible de passer une journée entière uniquement le long de cette rue en commençant avec le Pergamon Museum dans la matinée avant de remonter tranquillement vers la porte de Brandenbourg pour le coucher du soleil.

J’espère que cet article un peu particulier, où je raconte des souvenirs personnels liés à la ville de Berlin vous aura plu. Il me reste bien sûr pleins d’autres sujets à aborder car la capitale allemande regorge de richesse ; je prépare rapidement un article sur les visites en lien avec le mur et un autre dédié à mes musées préférés !

Vous pouvez relire mes précédents articles sur Berlin :

Si vous aimez cet article direction Pinterest pour enregistrer cette épingle !

4 Comments

  • Ça donne envie de découvrir la capitale allemande tout ça! De beaux souvenirs qui me donnent des idées le jour où je serai décidée de visiter Berlin. Ce n’est pas dans mes favoris mais j’ai toujours des bons retours sur cette ville, du coup ça commence à m’intriguer 😉

  • Ton article me donne tellement envie de retourner à Berlin. J’y étais allée avec le collège car j’avais fait allemand première langue mais à l’époque – la réunification n’était pas si vieille – la ville n’était qu’un immense chantier. Il y a avait des grues partout. La coupole du Reichtag n’était même pas commencée, on nous avait juste présenté le projet ainsi que plein de projets de construction qui doivent maintenant être terminé depuis longtemps !

  • C’est ma ville coup de cœur. Pour l’instant c’est ma ville préférée sur terre. Les raisons sont multiples. Passionné d’histoire, difficile de ne pas trouver son compte à Berlin qui a vécu un XXe siècle incroyable, tantôt dur, libéré, plongé dans l’abîme, puis tiraillé… Je suis aussi passionné de culture allemande, malgré mon niveau très faible dans la langue de Goethe. Ton article est fantastique, cela fait très plaisir de retrouver un tel engouement, certes différent, mais je me retrouve sur beaucoup de points. Ce que j’apprécie le plus c’est l’architecture. Difficile de dire que Berlin est une belle ville, comme on pourrait le dire de Paris, Rome, Amsterdam ou Prague. C’est tout ce fouillis architectural, ces tours à côté d’un des plus vieux feux de signalisation, cette tour qu’on est ravi de croiser au détour d’une rue à plusieurs kilomètres de l’Alex. J’étais allé à Berlin en 2007 et j’y suis retourné en 2017 et je n’ai pas reconnu certains quartiers, comme tu le dis que d’évolutions ! La seule chose qui n’a pas changé c’est ma préférence pour l’Est qui a ce cachet si particulier que je retrouve moins sur la Ku’damm qui me fait plus penser aux autres villes allemandes, mais je suis convaincu qu’il faut quand même persévérer et ne pas rester sur des impressions superficielles. Je te remercie vraiment pour tes 10 souvenirs, cela m’a remémoré les miens et surtout le dernier en date, partager mon amour pour cette ville avec ma moitié qui a tout à fait saisi la beauté de cette ville et pourquoi c’est la meilleure. Bid bald !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *