Tokyo hors des sentiers battus

Pour ma dernière journée complète au Japon (déjà !!!), j’avais réservé avant de partir une visite guidée auprès de Tokyo Safari. Je voulais sortir un peu des sentiers battus et surtout profiter de l’expérience de quelqu’un connaissant bien la ville et le Japon en général. J’ai effectué la visite avec Ronan, un expatrié français qui passait toutes ses vacances au Japon avant de venir s’installer définitivement au pays du Soleil Levant il y a quelques mois. Maintenant il consacre son temps à faire découvrir sa passion pour Tokyo en faisant découvrir des quartiers cachés, des restaurants traditionnels mais également les meilleurs spots photos de la ville ! Je vais décrire la journée dans les grandes lignes sans donner trop de détails sur la localisation pour vous laisser la surprise si vous voulez tenter l’expérience par vous-même.

9:30 Rendez-vous au Tokyo Forum

Au début de la journée, je retrouve Ronan ainsi qu’Helena une autre française dans le hall du superbe bâtiment vitré (Glas Building) du Tokyo Forum. Achevé en 1996, ce bâtiment réalisé par l’architecte Raphael Vinoly a remporté le prix international de l’architecture au Japon. Officiellement, l’artiste se serait inspiré de la coque d’un bateau tandis que dans les milieux informés, on parle plutôt de la carcasse d’une baleine.

glass-building-tokyo

10:00 Izakawa traditionnels en sous-sol

A seulement quelques minutes à pied, nous découvrons dans des galeries sous-terraines des petits izakawa (lieux où l’on sert de l’alcool) traditionnels. Après le travail, de nombreux salary mens remplissent les lieux pour boire des bières et du saké entre collègues. Les lieux sont particulièrement photogéniques et Ronan nous conseille des plans spécifiques pour prendre le meilleur cliché.

Jpeg

lumiere-galerie-tokyo

ancien-bar-tokyo

Jpeg

11:00 Gare de Tokyo et quartier des affaires

Des milliers de personnes transitent chaque jour par la gare de centrale de Tokyo sans jamais sortir pour admirer l’extérieur. Construite sur le modèle de celle d’Amsterdam, ce bâtiment en brique rouge endommagé pendant la seconde guerre mondiale a été entièrement restauré. Pour résister en cas de tremblement de terre, la gare est posée sur une centaine de patins pouvant absorber les mouvements du sol.

Jpeg

gare-tokyo

Jpeg

11:30 Marché en plein air

Nous prenons le métro quelques stations pour aller photographier un marché de rue se tenant sous les voies. Pour le métro, je vous conseille de prendre une carte Suica très simple d’utilisation : elle se recharge à des bornes et ensuite à chaque trajet le montant du voyage est retiré automatique en bipant la carte. Cette carte vous permet également d’acheter des boissons dans les distributeurs situés à chaque coin de rue. Certains distributeurs équipés d’une caméra sont capables d’analyser votre visage et votre attitude pour ensuite vous conseiller la boisson adaptée. Ils devaient détecter mes cernes car les seuls voyants allumés pour moi étaient des boissons énergisantes ou du café froid !

marche-rue-tokyo

algues-marché-tokyo
fish-marche-tokyo

Sur les différents étals du marché, on trouve de tout : de la nourriture bien sûr avec majoritairement des algues séchées et du poisson mais aussi des vêtements et des chaussures de sport à petit prix. Le long d’un magasin d’électronique, notre guide nous montre des dizaines de distributeurs de figurines, porte-clés et autres petites babioles que les japonais adorent collectionner. Pour 200 Yen, je tente ma chance et récupère un petit personnage en forme de boule de riz trop mignon !

rue-anime-tokyo

distributeur-gadget-tokyo
cadeau-distributeur-tokyo

12:00 quartier de Yanaka

Vers midi, nous nous dirigeons encore un peu plus au nord vers le quartier de Yanaka qui possède encore un charme ancien avec ses nombreux sanctuaires et ses maisons en bois construites dans de toutes petites ruelles. Ce quartier renferme également l’un des plus grands cimetières de Tokyo avec plus de 7000 tombes. Au cours de la balade, Ronan nous donne pleins d’informations sur la philosophie de la mort et les rites funéraires chez les japonais. J’ai enfin appris la signification de la sculpture que l’on voit souvent dans les jardins japonais traditionnels. Dans l’ordre, les différentes formes empilées représentes : la terre, l’eau, le feu, l’air et l’espace. Un peu plus loin, nous nous approchons d’un groupe de personnes au bord de la rue qui s’entrainent au lancer de toupies.

maison-bois-tokyo

tombe-cimetiere-tokyo
stele-cimetiere-tokyo

bouddha-tokyo

temple-simple-tokyo

13:30 déjeuner dans un café artistique

C’est l’heure de la pause déjeuner et nous sommes surtout heureux de rentrer dans un endroit climatisé car la chaleur est à la limite du supportable à cette heure de la journée. Il s’agit d’un petit café artistique avec un intérieur tout en bois qui propose régulièrement des expositions et des soirées thématiques. Je choisis que manger des nouilles aux légumes accompagnées d’une bière produit au Japon dans une petite brasserie artisanale : la minoh bière.

bar-dejeuner-tokyo

biere-minoh-tokyo
pate-dejeuner-tokyo

petite-rue-tokyo

fils-electriques-japon-tokyo

jeu-toupie-japon-tokyo
enfant-toupie-tokyo

14:30 Observatoire secret

Nous reprenons le métro direction le Tokyo Dome, l’énorme stade de baseball qui s’enflamme littéralement les jours de matchs. Dans les environs, Ronan nous emmène en haut d’un building qui offre une superbe vue sur Tokyo, bien meilleure que celle que j’avais hier depuis la mairie. Le ciel est un peu plus dégagé mais toujours pas de Mont Fuji à l’horizon…On observe par contre très bien la Tokyo Sky Tree, la plus haute tour de radiodiffusion au monde qui culmine à 634 m.

montage-russe-tokyo

vue-skytree-tokyo

panoramique-vue-tokyo

15:30 Temple Manga et quartier de l’électronique Akihabara

Avant de pénétrer dans le cœur du quartier de l’électronique, nous faisons un arrêt dans un des plus beaux temples de Tokyo pourtant peu connu des touristes. Il est particulièrement fréquenté par les étudiants qui viennent prier pour leur réussite à l’approche des examens. Sa proximité avec le quartier d’Akihabara branché électronique et manga lui vaut également quelques spécialités. En guise d’amulette par exemple on peut acheter dans ce temple des autocollants à poser sur son ordinateur pour éviter que ce dernier tombe en panne. Mais ce sont les petites plaques de prières qui ont le plus retenue mon attention : certaines d’entre elles sont décorées avec des personnages de manga particulièrement bien exécutés.

porte-temple-tokyo

detail-temple-tokyo
figurine-anime-temple-tokyo

prieres-temple-manga-tokyo

priere-manga-tokyo

manga-priere-noirblanc-tokyo

Le quartier d’Akihabara est célèbre non pas uniquement pour l’achat de composants électroniques mais également pour ses bars à hôtesses. Déguisées en soubrettes (mini-robe, tablier et chaussettes montantes), de nombreuses jeunes filles postées dans la rue tentent d’attirer le client à l’intérieur. Elles ne souhaitent pas être photographiées mais on peut apercevoir quelques silhouettes de dos sur la photo globale de la rue.

rue-Akihabara-tokyo

enseignes-lumineuses-tokyo

akihabara-quartier-tokyo

Akihabara est aussi le paradis pour les « gamers » avec ses nombreuses salles de jeux d’arcades. Le plus célèbre d’entre eux au Japon est le pachinko, les hommes peuvent rester des heures dans ces salles enfumées et bruyantes à regarder les petites billes tomber les uns après les autres. Les jeux d’argent étant normalement interdits au Japon, on gagne dans un premier temps des médailles que l’on peut ensuite aller échanger contre de l’argent chez un collectionneur de médailles installé bien sûr à 50 mètres de la salle de jeu.  Nous sommes restés raisonnables en testant seulement une partie de Juste Dance, un jeu de rythme où il faut suivre avec ses pieds les flèches s’affichant à l’écran !

jeu-video-tokyo

cafe-design-tokyo

Avant d’enchaîner sur la soirée, nous prenons une petite pause au Maach, un complexe design renfermant des boutiques de créateurs et plusieurs cafés.

20:00 Soirée avec vue

Ronan nous emmène dans un autre superbe spot d’observation dans le quartier de Shidome avec ses tours ultra modernes. L’ascenseur avec vue sur l’extérieur nous emmène au 52ème étage qui offre une vue fantastique sur la baie illuminée. En redescendant, nous empruntons le métro aérien pour atteindre la presque île artificielle d’Odaiba. Pour profiter au mieux du trajet, essayez de monter à l’avant du train où vous aurez une vue dégagée grâce à l’absence de chauffeur. Odaiba est un immense centre de loisir pour les tokyoîtes avec son immense centre commercial, sa grande roue et sa plage artificielle. Nous dînons dans un restaurant de burger hawaien dont les japonais raffolent : est -ce que vous avez déjà goûté un burger avec de l’avocat et de l’ananas ? Depuis le restaurant, la vue sur le pont et les grattes ciels de la ville fait immédiatement penser à New-york ; d’ailleurs même lady Liberty a été ajoutée pour parfaire l’illusion ! On s’y croirait non ?

vue-nuit--tokyo

vue-pont-nuit-tokyo

vue-statue-liberte-nuit-tokyo

hawaian-burger-tokyo

Infos pratiques
J’ai vraiment adoré cette journée de visite avec Tokyo safari. Non seulement, j’ai découvert des aspects insoupçonnés de la ville mais j’ai également énormément appris sur l’histoire, le mode de vie et les habitudes des japonais tout ça dans la bonne humeur ! Je vous conseille vivement l’expérience si vous passez au Japon. Le concept a tellement bien marché à Tokyo que des safaris photos sont également organisés dans d’autres ville comme Kyoto, Hiroshima ou encore Yokohama.
Plus d’informations sur le site : www.tokyosafari.com
Tarifs : formule Découverte journée (9h30-17h30) à 9500 Yen + option Survivor pour la soirée (jusqu’à 20h) 4500 Yen

Tags from the story
, , , ,

9 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *