Mes 10 coups de coeur pour un road-trip en Serbie

Mon premier voyage dans les Balkans remonte déjà à quelques années : un road trip de 5 jours en Croatie entre copines pour profiter de la mer et du soleil. Depuis j’avais toujours eu envie de retourner dans cette région d’Europe sans que cela se concrétise alors forcément quand on m’a proposé de passer une petite semaine en Serbie pour le blog j’étais ravie. La Serbie est une destination plus confidentielle que le Croatie ou le Monténégro mais vous ne serez pas déçu en découvrant les merveilles qu’elle renferme. Je commence donc mes articles sur la Serbie par un petit best-of des endroits et activités que j’ai préféré pendant mon séjour !

1. Street art et culture underground à Belgrade

La découverte de Belgrade, « ville blanche » en slave et capitale de la Serbie, a été un vrai coup de cœur pendant ce voyage. Cette ville, l’une des plus anciennes d’Europe, est aujourd’hui en pleine mutation et déborde d’une énergie communicative. Détruite de nombreuses fois au cours de son histoire, elle a toujours su renaître de ses cendres et propose aujourd’hui aux visiteurs des mélanges architecturaux étonnants entre art nouveau, style communiste et modernisme. Dans la grande rue piétonne de Knez Mihailova qui débouche sur la jolie place de la République, les enseignes internationales de grandes marques côtoient désormais d’anciennes pancartes en cyrillique. Ne manquez pas le quartier bohème de Skadarlija avec ses cafés et ses charmantes rues pavées ainsi que le coucher de soleil depuis la forteresse qui offre une vue magnifique sur la confluence du Danube et de la Save. Enfin, j’ai beaucoup aimé découvrir le côté plus underground de Belgrade avec des bars cachés et des fresques de street-art spectaculaires !

2. Les mosaïques du mausolée royal d’Oplenac

A seulement 80 km au sud de Belgrade près de la ville de Topola, je vous conseille un arrêt au mausolée royal d’Oplenac. La construction de l’église a commencé en 1910 sous le règne de Pierre Ier pour se terminer 20 ans plus tard sous le règne de son fils. Si l’extérieur de l’église en marbre blanc lumineux est déjà impressionnant, la plus belle surprise se trouve à l’intérieur avec des murs entiers recouverts de fines mosaïques. Les fresques à l’intérieur de l’église représentent des scènes bibliques, des rois ou encore des saints dans la plus pure tradition orthodoxe. Autour du mausolée, on peut également visiter un petit musée dédié à la famille royale et faire un tour dans les vignobles des alentours !

3. Une nuit dans un décor de cinéma au village de Kustendorf

Le célèbre réalisateur serbe Emir Kusturica, doubla vainqueur de la palme d’or au festival de Cannes, a fait construire au cœur des montagnes serbes, le charmant village de Kustendorf pour son film La vie est un miracle. Egalement appelé « Drvengrad » ou village de bois, ce dernier regroupe une trentaine d’habitations et une église orthodoxe construit dans le style traditionnel des balkans. Le complexe regroupe également une école de cinéma, une bibliothèque et plusieurs restaurants et il est possible de passer la nuit sur place. En prenant un verre en terrasse à la nuit tombée, nous avons l’immense chance de croiser Mr Kusturica en personne et de pouvoir échanger quelques mots avec lui. Un véritable rêve éveillé pour moi qui adore ses films et sa musique !

4. Un voyage dans le temps à bord du train Sargan 8

Dans la région de Mokra Gora située dans le sud de la Serbie à seulement quelques kilomètres de la frontière avec la Bosnie, il est très facile de remonter dans le temps quelques heures en effectuant un trajet dans le train Sagran 8. Construit au début du 20ème siècle pour aider les habitants à se déplacer dans cette région montagneuse, il a été oublié dans les années 1970 avant d’être complètement rénovés pour les touristes. Les wagons en bois d’une autre époque et la locomotive qui fume sont d’ailleurs classés « monuments protégés ». J’ai passé la quasi-totalité du trajet la tête à la fenêtre les cheveux aux vents pour observer en contrebas les paysages montagneux et les forêts de sapins. Attention cependant aux 22 tunnels disséminés sur le parcours pour un total de plus de 5 km passé dans le noir !

5. Grotte et cascade dans les environs de Zlatibor

Toujours dans le sud de la Serbie, à seulement quelques kilomètres de la ville de Zlatibor se cachent deux merveilles naturelles : la grotte de Stopika et la cascade de Gostilje. Nous avons d’abord visité la grotte de Stopica, elle est très impressionnante avec ses 50 mètres sous plafond et ses 200 mètres de profondeur. Tout au fond de la grotte se cachent une cascade et des jolies formation rocheuses en terrasse dans lesquelles coule une eau turquoise très claire.
A seulement quelques kilomètres de là se trouve une autre cascade en extérieure cette fois-ci ! La cascade de Gostilje est l’une des plus spectaculaires de Serbie avec ses 20 mètres de hauteur. Le cadre enchanteur a inspiré de nombreuses légendes et l’on raconte que les fées viennent s’y baigner tous les matins au lever du soleil.

6. Culture et ethno-villages serbes

Pendant notre road-trip en Serbie, nous avons fait escale dans plusieurs ethno-villages qui possèdent chacun leur spécialité. J’ai particulièrement aimé celui de Sirogojno dédié au travail de la laine et des broderies sur les vêtements. Cet écomusée en plein air reproduit fidèlement un village de la fin du 19ème siècle et présente les différents métiers de l’époque (forgeron, paysan, boulanger…) avec des objets originaux. L’artisanat est encore très présent en Serbie et de nombreux lieux comme ce village tente de préserver les coutumes et les folklores dans les différentes régions. J’ai également eu un aperçu de la richesse de la culture serbe lors d’une pause sur la route à Vila Albedo située proche de la ville de Sabac. Cette grande maison blanche entourée d’un magnifique jardin propose quelques chambres à la location pour les voyageurs. Dans les pièces communes, la propriétaire des lieux expose son héritage personnel, des anciens objets ayant appartenu à sa famille depuis des générations !

7. La diversité de la gastronomie serbe

Contrairement à ce que j’imaginais avant d’arriver en Serbie, il est vraiment très facile de manger végétarien en Serbie. Dans les restaurants, on trouve souvent une abondance de produits frais issus de l’agriculture biologique en particulier de nombreux légumes et divers produits laitiers crémeux appelés ‘kajmak’. Le repas traditionnel serbe commence souvent par un assortiment d’entrées que l’on accompagne de ‘rakija’ une eau de vie produite à partir de prunes le plus souvent. Côté plat, la cuisine serbe met à l’honneur les plats de type ragout avec des viandes qui ont mijotées lentement accompagnées de pommes de terre, de chou ou encore de haricots blancs. Je trouvais souvent des plats végétariens comme des salades ou des moussakas et sinon les restaurants étaient toujours très compréhensifs pour séparer les viandes et les accompagnements. Les desserts serbes ont été largement influencés par les pays voisins, on y trouve par exemple au sud des baklavas d’inspiration turque tandis qu’au nord on peut déguster du strudel autrichien. Enfin, la Serbie est le deuxième producteur au monde de framboise et on peut donc en trouver sous toutes les formes : fruits dans les desserts, jus, sirop ou encore crème glacée. Un délice !

8. L’hospitalité serbe à la campagne

La Serbie est un pays traditionnellement agricole et l’expérience de la vie à la campagne (par exemple en hébergement chez l’habitant) est une étape incontournable d’un voyage en Serbie. Nous avons été très bien reçues à Gostoljublje dans une famille qui loue des petits bungalows individuels au milieu d’une prairie fleurie. J’ai eu l’impression d’être accueillis comme dans ma propre famille : les gens étaient très généreux et le buffet du soir est l’une des meilleures cuisines que j’ai goûté pendant tout mon séjour en Serbie. Un endroit que je vous recommande à 100 % pour une petite pause bucolique en dehors des villes !

9. Le panorama depuis la forteresse de Petrovradin à Novi Sad

Novi Sad, la deuxième plus grande ville de Serbie, est surtout appréciée pour son côté cosmopolite et sa richesse culturelle. De nombreux évènements sont organisés chaque année dans cette ville étudiante mais le plus célèbre reste le festival de musique EXIT en juillet qui est devenu une référence en Europe. Ce festival a lieu sur la forteresse de Petrovradin l’une des principales attractions de Novi Sad construite en hauteur sur les bords du Danube. Cette forteresse dont les plans aurait été dessinés par Vauban lui-même possède plusieurs kilomètres de galeries souterraines qui peuvent se visiter en compagnie d’un guide. Autre curiosité, la tour de l’horloge et ses immenses cadrans sur les 4 faces : quand on regarde avec attention on remarque que les aiguilles sont inversées, la grande aiguille indique les heures et la petite les minutes. Cette inversion serait volontaire pour que les habitants de la ville puissent lire l’heure à distance depuis l’autre rive du Danube. En redescendant de la forteresse, ne manquez pas de faire un tour dans le Suburbium, le quartier le plus ancien de Novi Sad qui regroupe de très jolies maisons aux façades colorées.

10. La ville baroque de Sremski Karlovci

En repartant de Novi Sad pour rejoindre Belgrade avant la fin de notre séjour, nous avons fait un petit arrêt beaucoup trop court dans la ville de Sremski Karlovci. Cette ville est célèbre en Serbie pour sa magnifique architecture baroque et son rôle historique puisque c’est ici que fut signé en 1699 le traité de paix entre l’Empire Ottoman d’une part et l’Empire autrichien d’autre part. La spécialité culinaire de la ville est le kouglof, on en trouve des classiques et des plus originaux avec des ajouts par rapport à la recette initiale comme des noix ou encore des morceaux de chocolat. Passage obligé si vous visitez la ville, la célèbre fontaine aux quatre lions qui aurait le pouvoir de déclencher pour les jeunes filles qui boirait son eau une demande en mariage rapide. Devinez ce que j’ai fait ?

J’espère que ce premier aperçu vous aura donné envie de découvrir la Serbie lors d’un prochain voyage dans les Balkans. Si vous connaissez le pays, n’hésitez pas à me laisser un commentaire en me disant ce que vous avez préféré pour compléter ma liste de coups de coeur !

Pour contacter Nenad, mon guide francophone pendant le séjour, voici le lien de son site « Bienvenue en Serbie »!

Je tiens à remercier l’office de tourisme de Serbie, l’agence GroupExpression ainsi que Nenad notre guide francophone sur place pour l’organisation de ce voyage en Serbie. Je conserve néanmoins mon objectivité et reste libre des opinions exprimées dans ce billet ! Merci également à la team de blogueuses #GirlTripinSerbia Betty, Julie, Perinne et Valentine pour tous les bons moments passés ensemble 😉 

 

13 Comments

  • merci beaucoup pour cette belle découverte, je ne connaissais pas du tout la Serbie et les photos donne clairement envie d’en découvrir plus ! Est-il facile de louer une voiture sur place ou peut-on se déplacer avec des trains ? Merci beaucoup pour ta réponse

    • Hello Emilie, pas de problème pour louer une voiture en Serbie tu seras plus libre de tes mouvements 🙂 Sinon je sais qu’il existe aussi des trains bon marchés par exemple entre Belgrade et Novi Sad qui sont très facile à prendre! A bientôt 🙂

  • Merci pour cette découverte, ton article me donne vraiment envie de découvrir ce pays qui semble très authentique. Tu étais accompagnée d’un guide, mais est-ce que ça te semble facile de visiter en individuel ?

  • A voir également pour ceux qui vont visiter le village de Kustendorf, les monastères Nikolje, Jovanje et Uspenje, ce n’est pas très loin et ce sont des lieux exceptionnels.
    Ça vaut le coup également de pousser jusqu’en Republika Srpska (République Serbe de Bosnie) à Višegrad pour y voir le fameux pont sur la Drina (cher au prix Nobel de littérature Ivo Andrić) et visiter Andrićgrad où là aussi, vous aurez peut-être la chance de croiser Kusturica.

  • Super article. Il y a le parc national de Tara avec une foret fantastique tout comme le canton de Uvac avec son celebre vautour fauve. La rakija se fait avec tous les fruits et chaque region a sa specialite. La plus parfume est sans aucun doute celle d abricot.
    Il faudrait aussi rajouter un aspect plutot meconnu qui est celui de la securite. Les femmes peuvent se balader en minijupe jusqu a tard en soirée sans se faire opportune.

  • J’ai traversé la Serbie avec mon vélo du coup je n’ai pas decouvert les mêmes endroits! J’ai eu les memes coups de coeur pour Novi Sad et Belgrade. Mais j’ai aussi adoré les portes de fer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *