Assister au carnaval de Rio : expérience et conseils

L’année dernière, je suis partie au brésil pendant deux semaines en pleine période du Carnaval de Rio de Janeiro. Même si nous avons organisé quelques visites dans la ville et quelques jours en dehors de Rio, le but premier était bien de profiter le plus possible du carnaval qui me faisait rêver depuis des années. Pendant mon partage en live sur les réseaux sociaux, j’ai reçu au fil des jours de nombreuses questions logistiques sur l’organisation d’un tel séjour et toutes les activités possibles en lien avec le carnaval. J’ai donc décider de consacrer un article complet à la vie à Rio pendant le carnaval pour vous montrer qu’il est tout à fait possible de découvrir la ville pendant cette période spéciale et qu’il s’agit même d’une expérience unique.

Prévoir des déguisements

La ville tout entière de Rio vit jour et nuit pendant deux semaines au rythme du carnaval. L’ambiance dans la rue est spéciale et la plupart des gens se promènent déguisés soit entièrement soit avec quelques accessoires marrants. Pour se fondre dans la population, il faut donc prévoir se déguiser soit en emportant des affaires soit avec des achats sur place qui se font facilement auprès des vendeurs de rue.

Je ne sais pas vous dire la tendance de l’année mais en 2018, les déguisements de super héros chez les garçons et ceux de princesse disney chez les filles faisaient fureur ! Un conseil tout de même : quel que soit le degré de perfectionnement de votre costume, ne prenez pas d’affaires fragiles car pendant les défilés de rue vous serez souvent aspergés d’eau et de paillettes multicolores. Sur la tête, la plupart des gens portent des serre-têtes humoristiques, oreilles de lapin ou licorne, mais si vous voulez restez plus classique une jolie couronne de fleurs fera parfaitement l’affaire. Pour le visage, vous pouvez opter pour le masque ou si vous avez peur d’avoir trop chaud un maquillage à base de strass autocollants et de paillettes. Petites astuces pour faire tenir tout ça pendant une journée, commencez par appliquer de la crème solaire : en plus de vous protéger, sa texture grasse permet en séchant de faire tenir les accessoires. Enfin petit détail à rajouter : des tatouages éphémères et vous voilà prêt à sortir !

Participer à des blocos de rue 

Les blocos constituent la partie la plus importante du festival même s’il s’agit d’événements en marge des parades officielles du carnaval qui se déroulent au Sambodrome. Tous les jours pendant le carnaval, des rassemblements semi-organisés ont lieu dans la rue pour que des centaines voire des milliers de personnes puissent défiler ensemble au rythme de la même musique. Les blocos rassemblent à la base des gens d’une même école de samba, d’un quartier et sont généralement organisés autour d’un thème précis typiquement les fleurs ou encore une couleur.  La qualité des blocos dépend d’ailleurs souvent du groupe qui va jouer de la musique pendant des heures. Si vous connaissez des brésiliens ou des expatriés sur place, n’hésitez pas à leur demander des conseils sur les blocos les plus sympas normalement c’est leur principal sujet de conversation à ce moment-là ! Sur les deux semaines autour du Carnaval, plus de 500 blocos sont organisés dans la ville de Rio de Janeiro, vous pouvez donc en rejoindre un à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

 

Vous pouvez bien sûr profiter des blocos en restant fixe et en regardant les musiciens et participants défiler devant vous mais vous aurez normalement vite envie de les rejoindre. Attention la foule est parfois très compacte à certains endroits et cela peut poser des problèmes aux gens claustrophobes ou agoraphobes. Concernant vos affaires précieuses, la meilleure technique est de garder tout sur vous le plus proche possible de votre corps : personnellement j’utilisais une banane fine cachée sous mes vêtements pour conserver mon portable et un peu d’argent. Dans certains blocos moins denses j’ai également emporté mon reflex canon en faisant attention de le protéger au maximum de l’eau et des paillettes !

Lors de mon séjour Rio pendant le carnaval, j’ai vu de nombreux blocos dans les rues mais j’ai vraiment participé à seulement trois d’entre eux qui étaient très différents :

  • Prata Preta : bloco en plein cœur du centre de Rio dans des rues très étroites en pente. Les musiciens étaient particulièrement doués et défilaient avec des grandes marionnettes représentant des personnages humoristiques ;
  • Vem Ca Minha Flor : bloco dans le quartier des affaires de Rio sur le thème des fleurs. Si vous n’aimez pas trop la foule, c’est une bonne option car le défilé traverse uniquement des avenues très larges ;
  • Trombeta da Gloria : bloco avec les meilleurs déguisements qui prend son départ près d’un couvent situé en hauteur sur un petit promontoire.

Faire la fête sur l’île de Paqueta

En plus des blocos dans les rues de Rio, nous sommes partis une journée entière pour faire la fête sur l’île de Paqueta. Il s’agit d’une petite île de quelques kilomètres carrés située dans la baie de Guanabara. On peut s’y rendre facilement en ferry depuis l’embarcadère de Praca XV et la traversée dure à peu près une heure. Elle offre de jolies vues sur la ville de Rio et l’immense pont blanc qui relie la ville au quartier de Niteroi.

Destination touristique très prisée par les Cariocas eux-mêmes, l’île de Paqueta est connue pour son atmosphère calme et son ambiance particulière car les voitures y sont interdites. Bien sûr pendant le carnaval ne vous attendez pas à trouver cela bien au contraire car c’est l’île tout entière qui se transforme en une fête géante. Même en s’y rendant début d’après-midi, nous avons dû attendre deux heures avant de pouvoir embarquer sur le ferry. Heureusement la fête battait déjà son plein sur le débarcadère puis sur le bateau pour aider à faire passer le temps. En approchant de l’île, on découvre un décor de rêve avec des palmiers et de gros rochers de granite qui semblent posés sur le sol. Malheureusement l’eau de la baie est trop polluée pour pouvoir se baigner depuis l’une des 12 petites plages situées tout autour de l’île. Pour trouver la grande fête sur l’île, rien de plus simple il suffit de suivre la musique et les groupes de jeunes à la sortie du bateau. Nous sommes restées jusqu’à tard dans la nuit avant de reprendre un ferry pour le retour sur Rio !

Aller voir les représentations dans le Sambodrome 

Même si j’ai adoré participer aux différentes fêtes de rues pendant le carnaval de Rio, je voulais quand même passer au moins une soirée au Sambodrome le véritable temple de la samba brésilienne. Imaginée par l’architecte Oscar Niemeyer et inauguré en mars 1984, cette gigantesque construction rectiligne et complètement symétrique peut accueillir plus de 80 000 spectateurs. Il s’agit en fait de deux rangées de gradins à ciel ouvert se faisant face et séparés par une piste de 12 mètres de large sur laquelle défilent les écoles de Samba. Pendant les jeux olympiques de Rio, le bâtiment avait accueilli les épreuves de tirs à l’arc et l’arrivée du marathon. En dehors de la période du carnaval, des visites guidées sont organisées en journée pour découvrir les lieux.

Pendant le carnaval de Rio, le sambodrome est le théâtre de l’un des spectacles les plus extravagant et impressionnant au monde : le défilé officiel des écoles de samba. Au total, la ville de Rio de Janeiro compte plus de 70 écoles de samba qui possède chacune un code couleur et un drapeau pour permettre une reconnaissance facile. Il existe une concurrence très importante entre les différentes écoles pour obtenir le titre suprême de champion. Le Grupo Especial rassemble les 12 meilleures écoles de samba tandis que les 15 suivantes qui peuvent prétendre à monter dans la catégorie supérieure font parties du groupe A.

Avant l’entrée de chaque école, un feu d’artifice est tiré à l’entrée du Sambodrome pour signifier au public la reprise du spectacle. Chaque école doit ensuite effectuer une prestation comprise précisément entre 65 et 82 minutes sous peine de se voir attribuer des pénalités en cas de défilé trop court et de dépassement. Les écoles progressent le long du sambodrome au rythme de leur chanson phare qui change chaque année mais que le public tout entier connait par cœur. Pour les spectateurs étrangers, des prospectus distribués à l’entrée permettent de suivre et de comprendre certaines paroles. Lors du défilé, les écoles de samba sont organisées en plusieurs sections dans lesquelles les danseurs portent le même costume. Entre les différents groupes, on retrouve ensuite les chars motorisés et les danseurs stars de l’école qui doivent particulièrement impressionner les juges. Les prestations des écoles sont en effet jugées sur un certain nombre de critères comme le thème choisi, la chanson, l’originalité des costumes, la beauté des chars ou encore la qualité des danseurs.

Pour acheter des places sur le Sambodrome, il est possible de le faire en avance sur internet ou directement sur place si vous êtes déjà à Rio quelques jours avant les grands défilés. Je vous conseille d’y aller l’un de des soirs où défilent les écoles du Groupo Especial car le spectacle sera encore plus impressionnant notamment au niveau de la décoration des chars. Les prix peuvent varier fortement en fonction des écoles qui défilent et de la qualité des places que vous souhaitez réserver. Il existe trois grandes catégories de places dans le Sambodrome :

  • Les places en gradins : les places les moins chères et les plus en hauteur, pas forcément très confortable mais permettent d’avoir une superbe vue de l’ensemble du défilé
  • Les frisas : les places avec un prix intermédiaires situées tout près de la piste, parfait pour pouvoir observer les détails des costumes
  • Les camarotes : les places les plus haut de gamme pour être confortablement installé dans des fauteuils avec accès à un buffet et bar à volonté

Les secteurs sont numérotés de 1 à 13 avec un côté pair et un côté impair ; si vous avez le choix placez-vous au milieu pour mieux profiter du spectacle. Pour les gradins avec des places non numérotés, il faut arriver tôt pour pouvoir se placer près de la piste. Cependant au passage des écoles de samba tout le monde se lève et vous arriverez forcément à avoir une bonne vue pour le spectacle d’ensemble. Par contre, si vous voulez observer les détails, je vous conseille des jumelles ou un appareil photo avec un bon zoom. Les brésiliens sont très bien organisés pour passer toute la nuit dans le Sambodrome, des coussins pour rendre les gradins plus confortables et même des glacières avec nourriture et boisson fraîches. Seules restrictions, il est interdit d’apporter des boissons alcoolisées ou des contenants en verre.

Participer au défilé officiel avec une école de Samba

Depuis quelques années, les écoles de Samba ouvrent régulièrement leurs portes aux touristes pour des démonstrations ou même des cours de danse. En plus des donations de certaines entreprises sponsors, ces soirées leur permettent de récolter de l’argent et de se faire connaître en vue la participation au Carnaval. La plupart des écoles de Samba se situent dans les zones de favelas, il faut donc bien se renseigner en amont sur les conditions récentes pour savoir si vous pouvez vous y rendre seul en sécurité. Dans le cas contraire, certaines compagnies touristiques proposent d’organiser toute la soirée en prenant en charge le transport et même parfois le repas.

A l’approche du carnaval, les interactions se multiplient car certaines écoles proposent aux visiteurs de se joindre à elles pour le défilé dans le Sambodrome. Selon le prestige de l’école, plus ou moins d’implication dans le spectacle pourra être exigée par les organisateurs. A minima, il faudra normalement apprendre la chanson de l’école par cœur et maîtriser le « Samba no Pé » bas de base rapide de la Samba utilisé dans les défilés. Le costumes commencent à être mis en vente début novembre : certains sont disponibles directement en ligne mais la plupart du temps il faudra contacter par mail chaque école individuellement pour connaître les tarifs encore une fois très variable. L’année dernière en 2018, nous avions choisi de défiler avec l’école de Rosinha qui faisait partie du groupe spécial. En s’y prenant seulement quelques jours avant le défilé, les prix avaient beaucoup baissé (autour de 40 euros) car ils leur restaient des costumes mais le choix était limité. Par expérience, si vous avez le choix essayez de ne pas prendre un costume trop couvrant car vous aurez forcément très chaud pendant l’heure de défilé à l’intérieur du Sambodrome.

Nous nous sommes rendues directement dans les locaux de l’école de Samba le matin du défilé pour récupérer les costumes. Le soir nous avions rendez-vous aux abords du Sambodrome quelques heures avant le passage pour s’habiller et recevoir les dernières consignes à respecter pendant la prestation. C’est également l’occasion d’approcher les chars de plus près et d’admirer les détails de décoration. Les écoles de Samba sont jugées sur le visuel lors du défilé, il est donc très important de conserver sa place, de maintenir des distances égales avec les danseurs à côté ainsi que d’avancer en ligne bien droites. Cela peut paraître facile mais maintenir le rythme de la Samba pendant une heure est épuisant. Vivre le carnaval de Rio de l’intérieur en participant au défilé des plus grandes écoles de Samba est une expérience magique que je vous recommande vraiment !

J’espère que cet article un peu long vous permettra de profiter pleinement de l’expérience si vous avez la chance de vous rendre à Rio de Janeiro en plein carnaval. Même si cela occupe beaucoup de temps, il est tout à fait possible sur la même période de profiter des autres attraits touristiques de Rio car la grande majorité des musées et sites naturels restent ouverts au public. Je vous prépare rapidement un autre article avec les quelques visites incontournables pour un séjour d’une semaine à Rio !

Si vous avez des questions n’hésitez pas à laisser un commentaire, je réponds à tout le monde! Et si vous avez aimé l’article, vous pouvez le partager sur Pinterest avec la couverture suivante ! Merci

 

1 Comment

  • Quelle expérience ! Et puis ça doit être tellement fédérateur aussi !
    En tout cas, j’adore la dernière photo 🙂 🙂
    Au passage, très belles fêtes de fin d’année à tous les deux !
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *