Etape sur la route du Chianti en Toscane

Nous arrivons à Florence très tôt le matin après avoir pris un train de nuit avec un changement rapide à Milan juste le temps de prendre un petit café. Direction l’agence de location de voiture, puis nous prenons directement la direction du sud de la Toscane sur la route du Chianti. Nous visiterons Florence quelques jours sur le chemin du retour. Rapidement, la route se met à serpenter au milieu de magnifiques paysages, des collines parsemées d’oliviers et des milliers d’hectares de vignobles qui produisent un vin mondialement reconnu.

A part la réservation pour le B&B pour la nuit à San Gimignano, nous n’avions pas de programmes prédéfinis pour la journée : nous avons donc fait plusieurs arrêts dans les petits villages et les domaines viticoles au gré de nos envies !

Impruneta capitale de la terre cuite

Nous avons à peine parcouru vingt kilomètres depuis Florence que nous effectuons notre premier arrêt à Impruneta, une ville dont le nom signifie « entourée de pins ». Nous arrivons pile à l’heure de la messe du matin, la basilique est pleine à craquer alors que toutes les rues sont très calmes. Nous nous promenons une trentaine de minutes, le temps d’admirer les créations en « terracotta », une terre cuite rose/orange qui fait la renommée de la ville. Elle est utilisée dans toutes les maisons pour les sculptures décoratives, les pots de fleurs ou encore les boîtes aux lettres !

Pause déjeuner à Greve in chianti

En s’éloignant de Florence, le paysage devient de plus en plus beau. On retrouve tous les clichés de la Toscane : des petites collines vertes, des cyprès et de petits châteaux perchés entourés de muraille. Nous atteignons rapidement Greve in Chianti notre deuxième arrêt de la journée pour la pause déjeuner. La vieille ville est plutôt bien conservée, en particulier la magnifique place triangulaire du Mercatale bordée de maisons colorées à arcades. Nous nous installons en terrasse à l’enoteca Fallorni qui propose des petits encas à base de produits du terroir ainsi que des dégustations de vin avec un principe original. Il suffit de charger une carte magnétique puis on peut aller se servir soi-même aux différents distributeurs de vin pour faire son choix parmi une trentaine de référence. Idéal pour découvrir le terroir du chianti et comparer les différents crus !

Avant de repartir, nous passons rapidement à l’office de tourisme également situé sur la place principale pour se renseigner sur la possibilité de visiter des domaines viticoles dans la région. La plupart des vignobles sont ouverts au public mais il est préférable de se renseigner à l’avance pour ne pas louper les visites à heures fixes et connaître les prix. Parmi toutes les visites proposées, nous choisissons le Castello di Ama pour ses œuvres d’art contemporains et l’abbaye Badia a Coltibuono pour effectuer une vraie dégustation.

Montefioralle, un des plus beaux villages d’Italie 

Nous avons quelques heures avant les visites et nous décidons cette fois de nous arrêter dans un tout petit village Montefioralle qui a récemment été classé parmi les plus beaux villages d’Italie. Le titre est effectivement mérité, ici tout est adorable et les petites maisons en pierre n’ont pas l’air d’avoir subi le passage des siècles. Même en plein mois de juillet, nous n’avons croisé quasiment personne dans ce petit village ce qui rend l’expérience encore plus appréciable.

Une glace à Castellina in Chianti

Pour être honnête, notre arrêt à Castellina in Chianti nous a surtout été dicté par notre estomac ; c’est en effet ici que se trouve l’un des meilleurs glaciers de la région. Situé le long de la route dans un cadre très moyen, Antica Deliza se rattrape largement grâce à ses glaces tout simplement divines ; je vous conseille la parfum « citron-basilique » ! Pendant que nous mangions la glace, nous en avons profité pour déambuler dans les petites rues piétonnes très sympas de la vieille ville.

Dégustation de vins : Castello di Ama & Abbaye Badia a Coltibuono

J’avais entendu parler de ce château avant de découvrir la Toscane car en plus de produire du vin, il accueille des œuvres d’art des plus grands artistes contemporains du moment comme Buren, Anish Kapoor ou encore Louise Bourgeois. Nous ne sommes pas tombés sur une journée de visites guidées et nous avons donc du découvrir le domaine par nous-même !

Nous avons finalement préféré la visite de l’abbaye Badia a Coltibuono car nous avons eu beaucoup plus d’explications sur la gestion d’un domaine viticole et le processus de fabrication et conservation du Chianti Classico. Il s’agit du meilleur vin de la région repérable grâce au coq noir (« gallo nero ») sur le bouchon.

En fin de journée, nous avons fini la route pour rejoindre notre chambre d’hôtes situé à San Gimignano une étape coup de cœur de ce road-trip en Toscane dont je vous parlerai dans le prochain article !

Pour retrouvez mes articles sur mon road-trip en Toscane:

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *