7 activités dans la région d’Epinal

Accessible en moins de 3h de train depuis Paris, Épinal constitue une porte d’entrée parfaite sur le massif des Vosges permettant de passer un week-end dépaysant entre nature et culture. Mondialement connue pour ses images, Épinal a beaucoup plus à offrir avec ses délicieux restaurants, les rives de la Moselle et ses nombreux espaces verts à proximité permettant de pratiquer la randonnée, le vélo ou encore le kayak. Une destination parfaite au cœur de la nature pour déconnecter loin du stress de la vie parisienne. Prêt pour un grand bol d’air pur ?

Découvrir la cité de l’image

Impossible de passer à côté de la cité de l’image pendant un séjour à Epinal et effectivement j’ai adoré la matinée passée sur place ! La cité de l’image regroupe dans deux bâtiments distincts les ateliers de l’imagerie d’une part et le musée de l’image d’autre part. Les deux visites sont très différentes mais complémentaires pour avoir une vision globale du savoir-faire et de l’histoire des images.

Les ateliers de l’Imagerie appartiennent aujourd’hui à une entreprise privée et sont encore en fonctionnement. Au sein d’un immense bâtiment classé monument historique, les ateliers abritent des anciennes machines uniques en leur genre et un important fond iconographique de plusieurs milliers d’images. La visite des ateliers peut se faire à l’aide d’une tablette numérique ou en suivant une visite guidée pour avoir accès à l’ensemble des informations. J’ai beaucoup apprécié l’aspect ludique de la visite car, à chaque étape, après les explications théoriques, la guide pouvait mettre en fonctionnement les vieilles machines comme par exemple l’aquatype qui permet de colorier une image en plusieurs couleurs de façon quasi-automatique. Tous les éléments de ces ateliers sont particulièrement photogéniques et j’aurais pu passer des heures à photographier les machines, les planches de bois gravées ou encore les échantillons de couleur. Riche d’un savoir-faire de 3 siècles, les employés actuels de l’entreprise réinterprètent certaines œuvres du passé et créent également de motifs plus modernes mais toujours avec les mêmes procédés de fabrication. Pour découvrir le travail de ces artistes, il faut absolument jeter un coup d’œil à la boutique des ateliers qui propose à la vente une importante sélection d’images sur tous les formats et les supports. Impossible de résister, je suis repartie avec une grande affiche représentant les plus beaux monuments européens et leur date de construction.

Le musée de l’image situé juste à côté se concentre davantage sur l’histoire de la fabrication des images et leur rôle dans l’histoire. Avant d’être décoratives, ces images avaient avant tout un rôle éducatif et servaient de support de communication quand les gens ne savaient pas tous lire. On retrouve ainsi de nombreuses images faisant la promotion des hommes politiques de l’époque ou vantant les mérites de l’armée française. Une autre spécialité des images d’Epinal spécialement dédiées aux enfants sont les devinettes : en fonction de l’angle avec lequel on regarde l’image on peut y découvrir plusieurs dessins !

Pratiquer le canoë-kayak

Entre Épinal et le canoë-kayak c’est une grande histoire d’amour qui se déroule maintenant depuis plus de 30 ans. En 1988, le maire de l’époque décide de construire un parcours de canoë-kayak en plein centre-ville sur une des branches de la Moselle. Ce parcours technique a vu s’entrainer au fil des ans des nombreux champions nationaux et internationaux parmi lesquels Gauthier Klauss récemment médaillé olympique à Rio. Mais ne vous inquiétez pas, même les débutants pourront essayer l’un des parcours proposés par le club local pour environ 30 euros la demi-journée. L’un des balades permet de combiner apprentissage de la technique et découverte touristique avec les principaux sites remarquables d’Epinal depuis la Moselle tandis qu’une autre parcours met davantage l’accent sur la découverte de la faune et de la flore locales. Pour ceux qui préfèrent les eaux plus calmes direction le réservoir de Bouzey et son club nautique qui propose entre autres des locations de kayak. Ce lac de barrage artificiel de plus de 127 hectares sert de réservoir au canal de l’Est : son remplissage est donc très variable au cours de l’année ce qui permet en été de voir apparaître des plages de sable à certains endroits.

Visiter le centre-ville historique

Si vous passez quelques jours à Épinal, je vous conseille de vous rendre à l’office du tourisme pour réserver une visite guidée de la ville. Nous avons eu la chance de découvrir Épinal en compagnie de Véronique qui nous a raconté des histoires passionnantes sur la création et l’évolution de la ville au cours des siècles.

Nous commençons la visite Place des Vosges, ancienne place du marché, toujours au cœur de l’animation avec ses nombreuses terrasses de bar installées sous des arcades. Partout dans les rues j’ai été surprise par les façades aux couleurs vives qui font penser plutôt à des villes du sud de la France. Ne manquez pas le quartier du chapitre particulièrement photogénique et témoin d’une part importante de l’histoire d’Epinal car c’est ici qu’habitaient les chanoinesses jusqu’à la révolution. Des plaques et des blasons au-dessus des portes de chaque demeure nous indique d’ailleurs le nom des dernières résidentes. Equivalent dans la noblesse des béguines dans les pays nordiques, les chanoinesses constituaient un ordre religieux avec des règles assouplies par rapport à un vrai couvent. En dépendant directement du Pape, elles jouissaient d’une certaine liberté d’action et pouvaient gérer elles-même leur fortune provenant de rentes terriennes. Même si elles ne prononçaient pas de vœux, elles devaient rester célibataires et consacrer une partie de leurs journées aux prières et dévotions.

Juste à côté du quartier du chapitre, on peut encore apercevoir une partie de l’ancien mur d’enceinte en grès rose qui protégeait la ville au Moyen-âge. Il reste également des vestiges plus ou moins conservés des anciennes tours des gardes dont l’une abrite encore aujourd’hui le musée archéologique de la ville.

Notre découverte de la ville se termine à la basilique Saint-Maurice et son impressionnant portail sculpté aux motifs géométriques. Malheureusement nous n’avons pas eu le temps de monter jusqu’aux vestiges du château qui offrent pourtant une jolie vue panoramique sur l’ensemble. L’accès à cet immense espace vert entouré de murailles se fait par un escalier tout à fait original situé dans une tour chinoise qui a été entièrement restaurée ces dernières années !

Se promener en forêt

Epinal se classe en très bonne position parmi les villes les plus boisées de France. Au départ du centre-ville de nombreuses randonnées à pied sont possible sans même faire appel à la voiture. Nous avons fait plusieurs petites marches lors de notre séjour : une première proche du lac de Bouzey et une autre au départ de notre gite en très bonne compagnie. J’ai en effet testé le concept « Randonnée et bien-être » proposé par l’accompagnatrice en montagne Albane Lessard. Son concept : proposer aux gens le temps d’une marche de retrouver une connexion profonde avec la nature en laissant derrière eux le stress ambiant. Albane nous a donné pleins d’explications sur la géologie des Vosges et sur la flore locale avant de nous proposer quelques exercices simples de respiration et de méditation pour écouter la nature environnante. Pari réussi pour moi ; la preuve j’ai arrêté de prendre des photos pour profiter de l’instant présent au cœur de cette magnifique forêt !

Visiter la forteresse de Châtel-sur-Moselle

La visite de la forteresse de Châtel-sur-Moselle est sans conteste une piste intéressante si vous restez quelques jours dans la région. Cet ensemble fortifié datant du Moyen-Age, l’un des plus importants dans l’Est de la France, a connu d’importantes rénovations ces dernières années. En tant que membre de la fondation « Rempart » pour la protection du patrimoine artistique de la France, la forteresse accueille chaque année sur plusieurs semaines des groupes de bénévoles venus du monde entier pour poursuivre la mise en valeur du site. Complètement détruite par Louis XIV pour empêcher une rébellion, cette forteresse couvrant un domaine de 5 hectares a mis du temps a retrouvé son aspect original avec ses murailles concentriques et ses dizaines de tours de garde. Le site se visite uniquement accompagné d’un guide donc renseignez vous un peu à l’avance sur les horaires des visites !

Faire du vélo le long du canal

Après les sports nautiques et de randonnée, place maintenant au vélo qui a toute sa place dans la région. En plus des nombreux parcours de cyclotourisme locaux, Epinal se situe sur l’Echappée Bleue une vélo route de 750 km permettant de relier Luxembourg à Lyon. Nous avons emprunté une partie de la vélo route qui part du centre-ville d’Epinal et longe le canal. Le cadre est particulièrement bucolique au bord de l’eau, on croise peu véhicules sur le parcours et on peut observer les bateaux passer les différentes écluses toute au long du parcours. Nous avions des vélos électriques pendant la sortie mais le parcours est plat et sans grande difficulté donc des vélos « normaux » sont suffisants pour profiter de cette portion !

Profiter des thermes de Bains-les-bains

Après toutes ces activités sportives et découvertes culturelle, j’ai pleinement profité d’une après-midi détente au centre thermal de Bains les Bains. Depuis l’antiquité romaine, l’eau naturelle qui jaillit du sol est reconnue pour ses bienfaits, notamment pour traiter les rhumatismes et les maladies cardio-vasculaires. Le matin le centre thermal est réservé aux curistes qui viennent faire des soins sur des périodes de deux semaines mais l’après-midi les visiteurs peuvent accéder à l’espace spa-détente. Pendant 3 heures,  Il s’agit d’une argile douce et bonne pour la peau dans lequel on évolue comme en apesanteur, au départ la sensation est nouvelle mais c’est très agréable se sentir flotter !

J’espère que ce premier article vous aura donné envie d’aller découvrir la région d’Épinal. Très vite la suite avec toutes mes bonnes adresses en particulier le petit chalet dans  la nature que vous aviez adoré dans mes stories !

Merci à l’office du tourisme d’Épinal  pour son invitation et à Melody, Christine et Fabienne pour avoir partagé avec moi ce week-end riche en découvertes. Je reste néanmoins libre de tous mes choix éditoriaux dans cet article. 

6 Comments

  • J’avais visité le musée de l’image quand j’habitais à Nancy et fait un petit tour d’Epinal mais cela remonte à si longtemps que finalement quand je vois tes photos je me rends compte que mes souvenirs sont très flous (je ne me souviens pas avoir vu la partie Cité de l’Image par exemple). Je me souviens juste que j’avais adoré la visite et comme toi ramené un souvenir ! Merci pour ton article car il donne plein d’idées des autres choses que l’on peut faire sur Epinal 🙂

  • dire qu’Epinal n’est qu’à une heure de route de chez moi et que je n’ai jamais pris le temps de la visiter, on préfère en général les escapades dans les hautes Vosges. Mais là, j’ai envie d’y remédier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *